Nous n’avons pas trouvé d’article correspondant à ta sélection.

par Reuben Cornell

5 astuces sonores pour créer des bandes-annonces épiques

Apprends à mixer et modifier tes propres sons d’impact créatifs grâce au spécialiste produits Reuben Cornell.

Bing, bang, bong ! Il existe des centaines de banques d’effets sonores très différentes sur le marché, elles couvrent tous les sons, des énormes braaams de bandes-annonces, aux transitions, en passant par les risers. Mais si tout le monde a accès aux mêmes sons, comment être sûr(e) que les impacts que tu crées sortent du lot ? Le secret est de prendre des samples bruts et des patches de synthés, puis d’utiliser des techniques telles que la superposition, le mélange, la déconstruction et le resampling pour transformer le son en quelque chose de complètement nouveau. De nombreux produits de Native Instruments intègrent des processeurs d’effets qui t’aideront à optimiser les sons proposés, mais tu peux aussi faire un rendu audio dans ton projet et le manipuler ensuite avec les plug-ins de ton choix. Voici cinq idées pour donner un coup de jeune à tes impacts et les faire exploser à l’écran.

Le Millefeuille

L’une des solutions les plus rapides pour créer un impact original est d’utiliser des samples existants et de les superposer soigneusement afin de créer une nouvelle combinaison de timbres – et ce processus peut être aussi simple ou complexe que tu le souhaites. Jouer ensemble deux ou trois samples d’impacts permet de créer une nouvelle ambiance très intéressante, puisque les fréquences et les harmoniques interagissent. Fais attention aux alignements de temps et de phase, assure-toi que les transitoires des impacts soient bien déclenchés en même temps et que leurs fréquences respectives ne s’annulent pas. Utilise un mélange de différentes sources sonores pour rendre les choses encore plus intéressantes. Dans cet exemple, j’ai combiné un sample Hit Impact provenant de DAMAGE avec des presets de MASSIVE X ; Sub Breeze qui apporte une couche d’infrabasses, et Quantum Foam pour un son glitchy et brillant par-dessus.

Split

Il est intéressant de concevoir des sons d’impacts en trois parties ; la montée, le point d’impact et le déclin. Tous les types d’impacts sont formés de certains, voire de tous ces éléments. Ces divers éléments peuvent être séparés et remixés afin de créer un son unique. Imagine que tu prends la montée d’un sample, le point d’impact d’un autre puis le déclin d’un troisième. J’aime bien concevoir ces impacts manuellement en choisissant les sources sonores adaptées, ici les Damage Hit Impacts et Disruption Bits Kit de DAMAGE. J’en ai ensuite fait un rendu audio et zoomé sur les formes d’onde pour les lier par des fondus rapides.

Tu peux aussi envisager les impacts en termes de fréquences, en divisant un son en sections grave, médium et aiguë. Il est possible d’utiliser un égaliseur avec des filtres passe-bande pour localiser précisément les plages de fréquences, puis combiner les éléments à partir de plusieurs samples. Par exemple, utilise les graves d’un impact sous les 200 Hz, les médiums d’un autre jusqu’à 2 kHz et les aigus d’un troisième au-dessus de 2 kHz. Bien entendu, tu peux façonner le nombre de couches et les divisions de fréquences à ta guise, en fonction de la source et de l’effet que tu recherches. J’ai utilisé ici les filtres passe-haut et passe-bas de Damage pour isoler les plages de fréquences aiguës et médiums de deux impacts, puis je les ai combinés avec MASSIVE X, en réglant le filtre pour me concentrer sur les fréquences les plus basses.

 

Les outils de transformation

Les effets sont parmi les outils les plus pratiques dans l’arsenal d’un artiste, et un usage judicieux de plug-ins de traitement permet de transformer une frappe basique en un impact explosif. Si tu combines des samples et que tu y appliques ensuite de la compression, de la saturation et de la réverbe, cela aidera à donner forme au son. Néanmoins, avant que tu commences à empiler ces plug-ins, pense à ce que tu veux obtenir : si tu as besoin de plus d’ambiance ou si tu veux éloigner le son dans la pièce, utilise de la réverbe. Prends de l’overdrive ou de la distorsion si tu veux que ton son soit plus mordant. Pour la chaleur, utilise une saturation à lampes et pour pousser le son vers quelque chose de plus numérique et glitchy, il te faut un bit-crusher. Le GUITAR RIG 5  de Native est un rack d’effets ultra-puissant qui peut être utilisé pour traiter n’importe quelle source sonore, pas uniquement la guitare. J’ai utilisé ici le preset Heavy Compression pour consolider plusieurs échantillons sonores d’impacts. Combiné aux effets Skreamer, Reflektor et Pro-Filter, cela permet de créer un timbre creusé et oppressant.

Pense aussi à la façon dont ton son fonctionne dans le champ stéréo ; est-il centré ou conçu pour exploser tout autour de l’auditeur ? Il existe certains plug-ins de traitement stéréo et des effets de phaser/chorus qui peuvent aider à gérer la largeur de la stéréo, même si ces outils sont rarement aussi bons que lorsque l’on conçoit un impact en travaillant séparément sur les canaux gauche et droit. Dans cet exemple, j’ai prix deux frappes similaires du kit de percussion DaMaGeD Piano de DAMAGE et je les ai placés tout à droite et à gauche dans le panoramique afin de créer un son très large.

Training

Jusqu’ici, nous avons principalement vu comment transformer un son existant en de nouveaux impacts palpitants. Mais si tu veux vraiment obtenir quelque chose d’unique, partir de zéro pour créer des sons est une bonne idée. En prenant un patch de synthé par défaut et en laissant aller ton imagination, tu peux produire des sons très inspirants, mais tu dois savoir comment utiliser les outils à ta disposition – c’est là que les presets d’origine peuvent être de précieuses ressources pédagogiques. Pour les synthés, je te conseille de jeter un œil et une oreille aux presets, de les décortiquer afin de savoir exactement pourquoi ils sonnent comme ça. Tu pourras ensuite appliquer ces connaissances à tes propres patches. Avec les instruments samplés, il est souvent possible de charger un preset puis de désactiver tous les effets dans l’interface graphique pour te retrouver uniquement avec le son brut. En analysant les sons d’origine de cette façon, tu verras comment les concepteurs experts imaginent ces presets, et tu découvriras en chemin ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

Voici un exemple d’audio brut avant traitement, puis le preset Big Jumper de FORM, dans lequel la modulation complexe et la synthèse granulaire transforment le son en un impact électronique mouvant très intense.

Cette corde de piano grattée de THE GIANT se transforme en une transition tranchante et résonante grâce au preset Tunnel Light, tandis que les modules de convolution et d’espace changent le timbre et l’ambiance du son.

Tout est permis 

Je me suis surtout appuyé sur les impacts des films d’action, mais il existe de nombreux autres genres cinématographiques dont les trailers contiennent des effets sonores. Cela va des délicates ornementations orchestrales des comédies jusqu’aux fanfares de vieux instruments des créations fantastiques, en passant par les hurlements des films d’horreur. Sois attentif(ve) aux tendances de chaque genre pour créer tes effets sonores. Par exemple, les dessins animés utilisent une grande variété d’instrumentations orchestrales qui jouent des articulations courtes telles que les scoops de cordes, les overblows de vents et les rips de cuivres. J’ai utilisé ici plusieurs instruments de la Symphony Series, dont des timbales, un xylophone, un basson et un vibraslap, ainsi que des articulations courtes de Session Strings et Session Horns.

Articles similaires

Cookie notice

We use cookies and similar technologies to recognize your preferences, as well as to measure the effectiveness of campaigns and analyze traffic.

Manage cookies

Learn more about cookies